Outhere & Communicating Vessels

Projection, Transition

PROJECTION

Le mardi 13 septembre à 20h00

Cette soirée se déroulera en présence de l’artiste et réalisatrice Maïder Fortuné qui sera avec nous pour situer ces deux films et compléter l’énigme de ces réminiscences d’artistes ainsi que permettre aux spectateur.trice.s de se joindre à la conversation dans un échange mené par Patrick Javault.

Outhere (for Lee Lozano)

Un film de Maïder Fortuné et Annie MacDonell, anglais, VOSTF, 36 min., Canada, France, 2021

Peintre, artiste conceptuelle, Lee Lozano (1930-1999) est aujourd’hui une légende autant pour la puissance et le caractère intrigant de ses tableaux et de ses œuvres sur le langage que par son abandon de l’art au début des années soixante-dix, et sa décision de boycotter le monde artistique. À partir de l’enregistrement audio d’un cours professé par elle en différents états (sobre, sous marijuana, sous acide), de pages extraites de ses carnets, et même de son thème astral, Maïder Fortuné et Annie MacDonell, tel le docteur Frankenstein réveillent cette importante figure et traduisent leur enquête en un acte de réanimation et de création.

 

Communicating Vessels (Vases communiquants)

De Maïder Fortuné et Annie MacDonell, anglais, VOSTF, 35 min., Canada, 2019

Avant ‘‘Outhere (for Lee Lozano)’’, Fortuné et MacDonell ont réalisé ‘‘Communicating Vessels’’. Il s’agit d’une fiction. Le récit d’une artiste et professeure d’école d’art raconte comment la rencontre avec une élève, désignée par l’initiale E., a bouleversé sa vie. Cette fiction nourrie des expériences des deux autrices, réactivent également des performances emblématiques de Joan Jonas, Lygia Clark et Dennis Oppenheim. Réflexions sur les mécanismes de fascination, sur la transmission ou sur la coexistence du passé et du présent, ces deux films très originaux ont plus d’un caractère en commun. Un détail n’est peut-être pas anodin : Lee Lozano, sa grande rupture accomplie, choisit de se faire appeler E.

En 2020, Comminating Vessels a remporté le prix du court-métrage Ammodo Tiger à l’International Film Festival de Rotterdam (IFFR°).