Les femmes savantes et pas que…

Théâtre, Transition

Adaptation & mise en scène : Yamina Hadjaoui
Avec Amal Nakkache & Pavlina Novotny
Paroles : Jessy PM
Musiques : Cédric Dayou​
Production : Compagnie les Alchimistes

Durée :  1h15

REPRESENTATIONS
Les 09.09 -10.09 – 14.09 – 15.09 – 16.09 – 17.09 – 20.09 – 21.09 à 20h00

Une adaptation très libre de l’oeuvre de Molière

Les femmes savantes raconte l’histoire de trois femmes bourgeoises (Philaminte, Bélise et
Armande) passionnées de science et de poésie, manipulées par un faux savant (Trissotin), dont
les intentions ne sont qu’arrivistes et opportunistes.
« Je suis toujours surprise par cette présentation de la pièce. Les principales protagonistes que j’y vois,
moi, sont Armande, porte-drapeau de l’émancipation et de l’éducation de la femme et Henriette,
fille de bonne famille, éduquée et disposée à devenir femme d’intérieur. Ainsi, l’un des thèmes qui
m’interpelle depuis toujours et que je retrouve ici est celui de l’union conjugale. Car même si Molière
a écrit Les Femmes Savantes en 1672, il y a donc 350 ans, la discussion reste ouverte. Se marier,
faire des enfants, garder sa liberté ou privilégier sa carrière… Si en 2022, les choses ont évolué de
manière exponentielle, la question se pose différemment mais elle se pose. Cette question, Molière
nous la pose et n’y répond pas puisqu’il ne tranche ni sur l’émancipation des femmes ni sur leur statut
de femme au foyer. Je vois en Armande et Henriette une seule et même femme. Celle qui veut être
épouse, amante, mère, libre, accomplie professionnellement… Les deux se font face, se répondent,
semblent ne pas se comprendre… Et si chacune ne faisait qu’essayer de se convaincre elle-même
de ce choix qu’elle se sent contrainte de faire ? Est-il nécessaire de choisir ? La comparaison est-elle
indispensable ?  » Yamina Hadjoui