fbpx

Exposition
Le Temps Suspendu

Du 07 mars au 27 avril 2024

 

VERNISSAGE jeudi 07 mars de 18h30 à 22h00

Ô Temps ! Suspens ton vol !

Ce vers de Lamartine traduit bien ce que tous les Hommes partagent : l’angoisse du temps qui passe. Le temps fonctionne en tandem avec l’espace. Alors que l’un est insaisissable ; l’autre se laisse plus facilement appréhender. Le temps est mouvement ; l’espace est constitué « de relations constantes de mouvements » et tous deux s’imbriquent dans une relation spatio-temporelle comme pile et face d’une même réalité.

 Le temps, c’est le mouvement continu avec cette impossibilité de revenir en arrière. Capter le temps, c’est capter l’enchaînement des actions qui nous permet de créer des repères spatiotemporels : avant, après, pendant et de fixer ainsi la narration de l’existence de tout être. Face à cette irréversibilité du temps, l’art tente d’apporter une réponse ; une réponse miraculeuse, celle de fixer le présent pour l’éternité.

Mais comment figer le mouvement ?

Par le biais de l’appareil photographique ou d’un crayon, l’artiste peut saisir le passé dans le présent ; ce présent qui deviendra passé. Cet espace -temps, tout à coup capturé, est ainsi fixé sur la toile, sur le papier pelliculé. L’Art nous aide donc à nous souvenir., à reconstituer les étapes de l’action, recréer de la narration Et la mémoire est le moyen à la disposition des Hommes pour lutter contre la fugacité du temps.

Et pourtant, quel est donc cet espace -temps qu’a figé l’artiste ? La création artistique s’inscrit intrinsèquement dans cette problématique du mouvement. Car elle a sa propre temporalité, Il y a le temps d’exposition d’une pellicule argentique ; le temps du peintre qui peint sa toile.

Ces temps-là brouillent les repères entre le temps présent du sujet et le temps présent de la création…

 A travers ces choix d’œuvres, les artistes nous interrogent sur cette relation indissociable du temps et de l’espace.

Artistes

Julia Dupont – Christine Baudoin – Alexandre Lavielle – Marc Vuillermoz – André Palais

COMMISSAIRE D’EXPOSITION I FABIENNE ROUSSEAU

Regard(e)

Du pixel au pigmet – regards sur l’oeuvre de Marc Vuillermoz