Fellini, Roma et Moi de Bunny Godillot

Non classé

De et avec Bunny Godillot
Mise en scène : Bunny Godillot
Production : Art-Us
Coaching / Montage vidéo : Tony Thich

Avec le soutien de l’Adami, le théâtre ARMAND à Salon-de-Provence

Durée : 1h25

Tous les jeudis et vendredis du 16 septembre au 29 octobre 2021      à 20h30
>>Première le jeudi 16 septembre à 20h30

Une rêverie biographique

FELLINI, ROMA et Moi est une autofiction. L’histoire d’un sac, vidé chez une psy et qui raconte la vie de Bunny Godillot ou quelque chose qui y ressemble : de la chambre froide du père boucher, boulevard de Belleville à Paris où, enfant, elle rêvait de devenir actrice au milieu des quartiers de viande : « Les rôles, ça se décroche, et toi tu es bien placée avec tous ces crochets dans le frigo de ton père…» disait son onirique grand-mère, la seule à avoir de l’imagination et du temps à lui accorder, jusqu’à Rome où elle fuit à 16 ans pour rencontrer Fellini, ce cinéaste dont sa grand-mère l’amenait voir les films ; son regard, son écoute, ses encouragements qui changeront sa vie et… Venise de nos jours, chez la psy… où la boucle se boucle. « 8 et ½ » et la « Dolce Vita » l’avaient à ce point bouleversé qu’aller rencontrer leur créateur s’imposait. Tout s’est-il réellement passé ainsi ? Peu importe, elle y était, Fellini aussi, occupé à tourner ROMA et à « Être », dans sa fascinante et généreuse complexité, tout comme elle dans la sienne et vous dans la vôtre.

Histoire à la fois personnelle et universelle pour donner courage à ceux qui, un jour, se mettent en route vers l’inconnu ( l’un connu ) : eux-mêmes. Bunny Godillot ne croit pas en une vérité Unique. Elle ne croit pas en la vérité. Elle, elle croit aux histoires, aux contes avec des zones de lumière et des zones sombres, habitées par des fées, des lutins et des monstres, qu’il faut vaincre ou du moins domestiquer pour que l’histoire avance. Elle croit que nous sommes un chaos d’où naissent parfois des poussières d’étoiles…